Armes d'ordonnance et moyens auxillaires

Qu'est-ce qu'une arme d'ordonnance?
Quels sont les armes autorisées pour des tirs fédéraux?
Pourrais-je participer au tir de campagne avec l'arme XYZ?

Combien de tireurs se sont posés ces questions... Qu'ils ne cherchent pas plus loin, voici la réponse.

Il existe deux ordonnances officielles, qui réglementent les armes autorisées dans des exercices de tir fédéraux. L'Ordonnance du Conseil Fédéral sur le tir hors du service du 5 décembre 2003 (article 4) nous donne la première définition:

Sont considérées comme armes d’ordonnance les armes non modifiées, acquises par armasuisse pour l’armée et mentionnées ci-après:

a. armes portatives:

  1. fusils longs 11 et 96/11,
  2. mousqueton 11,
  3. mousqueton 31,
  4. fusil d’assaut 57,
  5. fusil d’assaut 90;

b. armes de poing:

  1. pistolet 00,
  2. pistolet 06,
  3. pistolet 06/29,
  4. pistolet 49 (SIG P210),
  5. pistolet 75 (SIGSAUER P220),
  6. pistolet 03 (SIG Pro SPC 2009).

Sont assimilées aux armes d’ordonnance les armes estampillées avec la lettre P qui sont remises en toute propriété aux militaires au moment où ils quittent l’armée.

En d'autres termes, il s'agit des armes personnelles des miliciens.

En plus, le Département fédéral de la défense dans son Ordonnance du sur le tir hors du service, autorise à effectuer des exercices de tir fédéraux avec certaines armes dites "assimilées aux armes d'ordonnance" (notamment, celles qui sont en service dans des corps de police et le Corps des gardes-frontière).

Art. 20 Armes autorisées

1. Les sous-officiers et les membres de la troupe astreints au tir effectuent le programme obligatoire à 300 m avec leur arme personnelle. Ils ne peuvent effectuer les exercices avec l’arme d’un autre tireur que si des raisons impérieuses l’exigent.

2. Les officiers subalternes astreints au tir effectuent le programme obligatoire à 300 m avec leur arme personnelle en prêt. S’ils ne disposent pas d’une arme personnelle en prêt, ils peuvent se servir de l’arme d’un autre tireur ou de celle d’une société de tir.

3. Les officiers subalternes astreints au tir effectuent le programme obligatoire à 25 m avec leur arme personnelle.

4. Les jeunes tireurs effectuent les exercices fédéraux à 300 m avec le F ass 90.

5. Les membres des corps de police et du Corps des gardes-frontière peuvent effectuer les exercices fédéraux avec leur arme de service.

6. Les autres tireurs exécutent les exercices fédéraux avec des armes d’ordonnance ou les armes admises mentionnées ci-après. Ces armes portent le timbre du tir d’essai fédéral, le timbre du tir des organes de tir autorisés SAN Swiss Arms ou RUAG Landsystems ou le timbre d’un office de tir du pays d’origine:

F ass 57 PE et F ass 90 PE, SG 550-1 CH, les pistolets privés SIG P 210-1/2/4/6, 6S, SIG P 220, SIG P 225, SIG P 226, SIG P 228, SIG P 229, SIG P 239, SIG Pro SPC 2009, SIG Pro SP 2009, SIG Sauer SP 2022, SIG Sauer SPC 2022, Sphinx AT 2000, Sphinx 3000, Glock 17, Glock 19, Glock 26.

On peut décrire la forme du timbre du tir d'essai fédéral comme "B" inversé et "P" mis "dos à dos". C'est une petite gravure qui apparaît sur le canon et sur la culasse.

  Poinçon de tir RUAG
  Poinçon de tir SAN Swiss Arms SA
  Poinçon de tir de l’état Autriche

Une autre question récurrente: quels sont les accéssoires autorisés pour le tir hors du service. La FST nous donne la réponse dans son Catalogue des moyens auxiliaires autorisés pour armes d’ordonnance et armes similaires destinées au tir hors du service.

Une copie de ce catalogue (état du 1er janvier 2008) est également disponible sur notre site (PDF 1,5Mo).

Fichier attachéTaille
Image icon poinc-autriche.png8.4 Ko
Image icon poinc-ruag.png4.28 Ko
Image icon poinc-san.png5.05 Ko
PDF icon 27.132_f_01.01.2009.pdf1.49 Mo
Image icon timbre-fed.png1.34 Ko